Mozambique

 

Le faible taux d’alphabétisation et le taux élevé de pauvreté continuent de menacer le développement du Mozambique.

 

Comme 46 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté international de 1,25 USD par jour, la pauvreté dans le pays est encore très répandue et dépend principalement de l’agriculture de subsistance. Environ 15 % des enfants âgés de cinq ans et moins sont mal nourris, et l’espérance de vie moyenne à la naissance n’est que de 53 ans.

 

Le Mozambique est situé sur la côte de l’Afrique australe et a des frontières avec la Tanzanie, le Malawi, la Zambie, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et le Swaziland. Il compte 25,9 millions d’habitants. Après cinq siècles de colonisation portugaise, le Mozambique a obtenu son indépendance en 1975. Toutefois, ce n’est qu’en 1992 que le pays a connu des périodes plus longues de stabilité politique.

 

Récemment, cependant, les activités terroristes ont augmenté, en particulier dans le nord du pays, ce qui compromet à nouveau les résultats obtenus en termes de stabilité politique. Heureusement, les épicentres soutenus par la THP sont toujours situés dans des régions pacifiques et sûres. Toutefois, des effets négatifs indirects sont à craindre en raison de la situation générale au Mozambique. Dans cette situation, il est plus important que jamais d’aider les gens sur place.

 

 

Réalisations récentes

 

Grâce à votre soutien, nous avons pu réaliser beaucoup de choses au Mozambique récemment.

 

En 2018, l’épicentre de Chokwe a pu obtenir son indépendance et a été officiellement confirmé comme tel à la mi-2019. Grâce à ce projet, 13 366 personnes au total ont pu être touchées. Le Projet Faim Suisse a fourni des contributions collectées s’élevant à 119 143 CHF en 2018. En 2019, 20 112 CHF supplémentaires ont été transférés pour les célébrations et les activités après que l’épicentre de Chokwe soit devenu indépendant.

 

L’indépendance de l’épicentre du Chokwe en un coup d’œil : Le score obtenu au test d’indépendance était de 85,24 points sur les 80 requis.

 

  • 81 % des petits agriculteurs utilisent des pratiques de gestion agricole améliorées

 

  • 54% des enfants de moins de 5 ans dorment sous une moustiquaire

 

  • 84% des membres de la communauté utilisent au moins une source simple d’eau potable

 

  • 78 % des ménages comptent au moins un membre qui sait lire et écrire

 

  • 76% des membres de la communauté connaissent leur statut sérologique

 

  • 88% des personnes consultent un professionnel de la santé lorsqu’elles sont malades ou sont examinées à la clinique

 

  • Score sur l’indice d’autonomisation des femmes (WEI) : 57,68 sur 100 points possibles
    • 100% des femmes reçoivent des soins prénataux
    • 94 % des naissances sont assistées par du personnel infirmier diplômé
    • 93% des femmes sont examinées au moins quatre fois par des infirmières diplômées avant d’accoucher

 

 

Interview avec Mariarosa, Partenaire du Programme de Microfinance au Mozambique

 

Mariarosa, une partenaire du programme de micro finance du Projet Faim au Mozambique, montre comment elle produit des briques. Elle mélange de la terre sableuse avec du ciment en y ajoutant de l’eau. Ensuite elle remplit un moule avec cette mixture. Le nouvelle brique est sortie du moule et laissée à sécher au soleil pendant quelques jours. Elle vend les briques 1.80 CHF pièce. Cela lui permet, grâce au programme de micro finance de THP, de subvenir à ses besoins.

Expériences d’un épicentre au Mozambique

 

Rapport visite juin 2013 Moçambique

 

Photos visite juin 2013 Moçambique

 

Sites THP au Mozambique

 

Mozambique

 

Le faible taux d’alphabétisation et le taux élevé de pauvreté continuent de menacer le développement du Mozambique.

 

Comme 46 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté international de 1,25 USD par jour, la pauvreté dans le pays est encore très répandue et dépend principalement de l’agriculture de subsistance. Environ 15 % des enfants âgés de cinq ans et moins sont mal nourris, et l’espérance de vie moyenne à la naissance n’est que de 53 ans.

 

Le Mozambique est situé sur la côte de l’Afrique australe et a des frontières avec la Tanzanie, le Malawi, la Zambie, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et le Swaziland. Il compte 25,9 millions d’habitants. Après cinq siècles de colonisation portugaise, le Mozambique a obtenu son indépendance en 1975. Toutefois, ce n’est qu’en 1992 que le pays a connu des périodes plus longues de stabilité politique.

 

Récemment, cependant, les activités terroristes ont augmenté, en particulier dans le nord du pays, ce qui compromet à nouveau les résultats obtenus en termes de stabilité politique. Heureusement, les épicentres soutenus par la THP sont toujours situés dans des régions pacifiques et sûres. Toutefois, des effets négatifs indirects sont à craindre en raison de la situation générale au Mozambique. Dans cette situation, il est plus important que jamais d’aider les gens sur place.

 

 

Réalisations récentes

 

Grâce à votre soutien, nous avons pu réaliser beaucoup de choses au Mozambique récemment.

 

En 2018, l’épicentre de Chokwe a pu obtenir son indépendance et a été officiellement confirmé comme tel à la mi-2019. Grâce à ce projet, 13 366 personnes au total ont pu être touchées. Le Projet Faim Suisse a fourni des contributions collectées s’élevant à 119 143 CHF en 2018. En 2019, 20 112 CHF supplémentaires ont été transférés pour les célébrations et les activités après que l’épicentre de Chokwe soit devenu indépendant.

 

L’indépendance de l’épicentre du Chokwe en un coup d’œil : Le score obtenu au test d’indépendance était de 85,24 points sur les 80 requis.

 

  • 81 % des petits agriculteurs utilisent des pratiques de gestion agricole améliorées

 

  • 54% des enfants de moins de 5 ans dorment sous une moustiquaire

 

  • 84% des membres de la communauté utilisent au moins une source simple d’eau potable

 

  • 78 % des ménages comptent au moins un membre qui sait lire et écrire

 

  • 76% des membres de la communauté connaissent leur statut sérologique

 

  • 88% des personnes consultent un professionnel de la santé lorsqu’elles sont malades ou sont examinées à la clinique

 

  • Score sur l’indice d’autonomisation des femmes (WEI) : 57,68 sur 100 points possibles
    • 100% des femmes reçoivent des soins prénataux
    • 94 % des naissances sont assistées par du personnel infirmier diplômé
    • 93% des femmes sont examinées au moins quatre fois par des infirmières diplômées avant d’accoucher

 

 

Interview avec Mariarosa, Partenaire du Programme de Microfinance au Mozambique

 

Mariarosa, une partenaire du programme de micro finance du Projet Faim au Mozambique, montre comment elle produit des briques. Elle mélange de la terre sableuse avec du ciment en y ajoutant de l’eau. Ensuite elle remplit un moule avec cette mixture. Le nouvelle brique est sortie du moule et laissée à sécher au soleil pendant quelques jours. Elle vend les briques 1.80 CHF pièce. Cela lui permet, grâce au programme de micro finance de THP, de subvenir à ses besoins.

Expériences d’un épicentre au Mozambique

 

Rapport visite juin 2013 Moçambique

 

Photos visite juin 2013 Moçambique

 

Sites THP au Mozambique

 

Empowerment – Donnez et changez des vies!